Translation Prize

À propos du Translation Prize

Lancé en 2014, le Translation Prize de la French-American Foundation – France récompense chaque année le meilleur ouvrage traduit de l’américain au français pour une première publication en France.
Il s’agit d’une adaptation du programme de la French-American Foundation – United States lancé en 1986.
Le Translation Prize est décerné par un jury composé de personnalités du monde littéraire, de la presse, du journalisme.

Lauréat 2018

Le Translation Prize récompensant le meilleur ouvrage traduit de l’américain en français pour une première publication en France revient cette année à Clément Baude pour le livre de Viet Thanh Nguyen, «le Sympathisant» aux éditions Belfond. Cet ouvrage qui a également remporté le Prix Pulitzer 2016 s’est imposé face à celui de Jen Hegland « Dans la Forêt » publié aux éditions Gallmeister ainsi que « Les fantômes du vieux pays » de Nathan Hill publié chez Gallimard.
Après des études d’histoire et de Sciences Politiques, Clément Baude s’est lancé dans la traduction en 2005. Il a traduit plus d’une quarantaine d’ouvrages, principalement de la littérature américaine, avec des auteurs aussi variés qu’Irvin Yalom, Marisha Pessl, ou encore Steve Erickson.

Cette quatrième édition du Translation Prize, s’est déroulée le jeudi 31 mai 2018 à l’Hôtel de l’Industrie, Place Saint Germain des Prés à Paris en présence de Sylvie Kauffmann ainsi que de nombreuses personnalités du monde littéraire, de la presse, du journalisme.
Ce prix littéraire bénéficie du soutien de la Banque Transatlantique.

Comment candidater

Les ouvrages pouvant concourir au Translation Prize peuvent appartenir au genre fiction et non-fiction, intégrant : biographie, correspondance, essais littéraires, philosophiques, historiques, guides économiques, politiques…
Les ouvrages doivent être publiés dans l’année précédant l’annonce du lauréat. Ils ne doivent pas avoir fait l’objet d’une publication auparavant en France en français.
Un objectif de 10 ouvrages en compétition est fixé pour que le jury retienne 5 finalistes.
Le montant de la récompense s’élève à 8 000 € réparti de façon suivante : 70% pour le traducteur et 30% pour la maison d’édition.
Le Prix est remis au traducteur pour son travail, et reconnaît le rôle de la maison d’édition.

Précédents lauréats