Lancé en 2014, le Translation Prize de la French-American Foundation – France récompense chaque année le meilleur ouvrage traduit de l’américain au français pour une première publication en France.

Il s’agit d’une adaptation du programme de la French-American Foundation – United States lancé en 1986.

Le Translation Prize est décerné par un jury composé de personnalités du monde littéraire, de la presse, du journalisme.

En savoir plus sur le jury

Les ouvrages pouvant concourir au Translation Prize peuvent appartenir au genre fiction et non-fiction, intégrant : biographie, correspondance, essais littéraires, philosophiques, historiques, guides économiques, politiques…

Les ouvrages doivent être publiés dans l’année précédant l’annonce du lauréat. Ils ne doivent pas avoir fait l’objet d’une publication auparavant en France en français.

Un objectif de 10 ouvrages en compétition est fixé pour que le jury retienne 5 finalistes.

Le montant de la récompense s’élève à 8 000 € réparti de façon suivante : 70% pour le traducteur et 30% pour la maison d’édition.

Le Prix est remis au traducteur pour son travail, et reconnaît le rôle de la maison d’édition.

Pour ce Translation Prize 2016, le jury a souhaité récompenser l’ouvrage de l’auteur américain Molly Antopol, « Héroïsmes mineurs » (Editions Gallimard, 2015), traduit par Hélène Papot.

Premier recueil d’une jeune auteure talentueuse, « Héroïsmes mineurs » rayonne d’une beauté âpre et lumineuse. Le travail exceptionnel de la traductrice Hélène Papot retranscrit fidèlement le souffle de la tragédie intime qui porte chacune des huit nouvelles de Molly Antopol.

Pour sa première édition française, le Prix, avec le soutien de la Banque Transatlantique, a récompensé David McCullough, pour son ouvrage Le voyage à Paris, publié aux Éditions Vuibert.

img_TP2014